• 10743 visits
  • 77 articles
  • 3137 hearts
  • 6278 comments

Au boulevard littéraire 10/04/2012

_-_
Clem - Jeune lectrice passionnée

Au boulevard littéraire

J'apprécie à peu près tous les styles de livre mais j'ai un peu de mal avec les thrillers et tout ce qui s'y apparente, régulièrement je publie des chroniques sur les livres que j'ai lu.
 
Sommaire________-_________PAL_______

Bonjour à tous et à toutes,
Le blog est aujourd'hui en pause. Avec mes études, les amis, la vie, la famille et tout le reste il devient très compliqué pour moi de tout concilier. Je continue toujours à lire, dès que je le peux, mais je n'ai plus le temps d'écrire mes chroniques, et croyez-moi cela me manque. Je ne sais pas si je reviendrai, je garde toujours ce blog sous le coude au cas où car il me rappelle de bons souvenirs et de belles découvertes. C'était en quelque sorte mon échappatoire.
Plein de bisous à vous tous !
____________________ _..._

Mes partenaires:__________________________________.Partenariat:
♦ Mélanie________________________________________.Vous êtes une maison d'édition et vous
♦ Mathilde________________________________________cherchez des blogueurs pour des 
♦ Anaïs__________________________________________services presse? Envoyez-moi un mail
♦ Larepubliquedeslivres_____________________________à auboulevardlitteraire@gmail.com
_______________________________________________..Je m'engage à lire et à chroniquer le
________________________________________________livre un mois après sa réception.


 
Au boulevard littéraire
 
_______
___
Au boulevard littéraire
*


________________________Bonne visite !



Tu veux passer un bon moment ? J'ai ce qu'il te faut: PAUSE CHOCO !
_
_
_
_
"Enfin de compte, quel est le sens d'une science capable d'envoyer un homme sur la lune,
mais incapable de mettre un morceau de pain sur la table de chaque être humain ?" - Marina de Carlos Ruiz Zàfon


 

Newsletter 25/04/2012




 
Pour être prévenu, il suffit de KIFFER ET COMMENTER cet article en précisant que l'on veut s'inscrire.

Tu t'engages donc à commenter et kiffer chaque nouvel article 

lecume-des-mots - sariahlit - x-la-patineuse-x - mille-et-deux-livres - honneywell - bang-book - librairiedubonheur -  attrape-mots - PauseCHOCO - x-livres-passion-x - x-ipso-facto - hope-0f-cure - CroqueuseDeLivre - escape-the-pain - Livres-enfolie - emma-watson-glamour - hearme-roar - Passi0n-lectur3 - snowwhiteofmoon - Photorama - FloydBooks - bodyaart - mademoiselle-37390 - crazy-summarisings - DreamingOfWords - x-miss-beatles-disney-x - unlivreunevie - miss-sakura-loves-sasuke - EspritCulturel - laclochedelivres - Go-ssip -Wewere-infinite - Madame-Potter - Bibliothèque-Quilittout - priisonners66 - alittlepartofhappiness - azia-poulicheazia-pouliche
--
"On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux." - Saint-Exupéry

Tags : newsletter

Sommaire 02/07/2012


A...


B...
Benway Robin - April, May & June 
Blackman Malorie - La couleur de la peur
 
Blackman Malorie - Boys don't cry
Brontë Emily - Les Hauts de Hurle-Vent
Brontë Charlotte - Jane Eyre
 
C...
Card Orson Scott - La stratégie Ender 
Chobsky Stephen - Le monde de Charlie 
Clementis Francesca - Un tout petit mensonge 
Combres Elisabeth - La mémoire trouée

D...
Dudoux Julie - Blanc-de-gris
Dowhham Jenny - Je veux vivre

E...

F...
Foenkinos David - La délicatesse
-
Gibson Rachel - Sauve-moi ! 
Green John - Nos étoiles contraires  
Green John - Qui es-tu Alaska ? ♥ 

H...
Hubbard Mandy - Prada et préjugés

I...
Julien Yann - Arnaud et Amélie
Jones Lisa Renée - Si j'étais elle 

K...
K. Dick Philip - Confessions d'un barjo
Kinsella Sophie - Les petits secrets d'Emma

L...
L. Armentrout Jennifer - Lux, tome 1 : Obsidienne
L. Maxwell Gina - Tempting Princess
Levy Marc - Elle & lui
Sommaire

Levy Marc - L'étrange voyage de Monsieur Daldry
Levi Primo  - Si c'est un homme ♥ 

M...
Malley Gemma - Sentiment 26 
(de) Maupassant Guy - Une vie
McGuire Jamie - Beautiful Disaster 
McGuire Jamie - Walking Disaster
Meyer Stephenie - Les Âmes vagabondes ♥
Musso Guillaume - Demain...

N...
Nicholls David - Un jour
Noirez Jérôme - Desolation Road  ♥
Nolan Han - La vie blues
Nothomb Amélie - Antechrista
Nothomb Amélie - Les Catalinaires
Nothomb Amélie  - Stupeur et tremblements

O...
Oliver Lauren - Delirium Livre 1 ♥
Oliver Lauren Delirium Livre 2 ♥
Oliver Lauren - Delirium Livre 3 ♥ 
Orwell George 1984 

P...
Pancol Katherine - Les yeux jaunes des crocodiles
Pancol Katherine - La valse lente des tortues
Patrick Cat - Forgotten

Q...
Queneau Raymond - Zazie dans le métro

R...
Ruiz Zàfon Carlos - Marina ♥ 
Roth Veronica - Divergente tome 1
Sommaire

Rowling JK - Saga Harry Potter 
Scott Emma - Ça reste entre nous 
Shannon Samantha - The bone season tome 1 
Steinbeck John - Des souris et des hommes  
Stockett Kathryn - La couleur des sentiments ♥
Sixmith Martin - Philomena 
-
T...
Taieb Karen - Je vous écris du Vel d'Hiv

U...

V...
Vian Boris - L'écume des jours

W...
Weisberger Lauren - Le diable s'habille en Prada 

X...

Y...

Z...
Zola Emile - Germinal

PLUSIEURS AUTEURS...
-


"Rien n'est jamais fini, il suffit d'un peu de bonheur pour que tout recommence." - Germinal d'Emile Zola



Tags : sommaire

Pile à lire 23/05/2012

LC: livre prévu pour une lecture commune; Ch: livre prévu pour un challenge; LS: lecture scolaire



►Jean Giono - Le hussard sur le toit
►Jean Racine - Andromaque
Molière - L'école des femmes
Molière - Georges Dandin
►Saint-Exupéry -Terre des hommes
►Jules Romains - Knock
►Balzac - Eugénie Grandet
►Jules Verne - La journée d'un journaliste américain en 2889
►Agatha Christie - Le crime de l'Orient Express
►Anouilh - La répétition ou l'amour puni
Zola Emile - GerminaLC
►Lionel Salaün - Le retour de Jim Lamar
►Alexandre Dumas - Les trois mousquetaires
►Stendhal - Le rouge et le noir
►Flaubert Gustave- Madame Bovary
Amélie Nothomb - Métaphysiques des tubes
►Amélie Nothomb - Stupeur et tremblements
►Choderlos de Laclos - Les liaisons dangereuses Ch
►Eiji Yoshikawa - La parfaite lumière
►Eiji Yoshikawa - La pierre et le sabre
Primo Levi - Si c'est un homme
Edmond Rostand - Cyrano de Bergerac LS
Karen Taieb - Je vous écris du Vel d'Hiv
►Fromentin - Dominique
Tahar Ben Jelloun - L'enfant de sable
►Tahar Ben Jelloun - Cette aveuglante absence de lumière
►Jaen-Luc Bizien - La chambre mortuaire
Pancol Katherine - La valse lente des tortues
Pancol Katherine - Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi
Oliver Lauren Delirium t2 LC 
Oliver Lauren - Delirium t3
Saglier Jacques - Je m'appelle Marie
Foenkinos David - La délicatesse
Jonas Jonasson Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire LC
Stockett Kathryn - La couleur des sentiments LC
Orwell George - 1984 LS
Meyer Stephenie - Les âmes vagabondes
Kuipers Alice Ne t'inquiète pas pour mo
Queneau Raymond - Zazie dans le métro LS


Tags : PAL

Concours de Nouvelles 2015 : RENAISSANCES 22/02/2015

 La maison d'édition Souffle court permet un projet vraiment intéressant et original. Cela peut également permettre à vous ou encore à d'autres auteurs de donner une petite de soi. Et cela peut aussi être l'occasion de se faire publier en quelque sorte. Bref, c'est un projet qui me paraît vraiment prometteur. Surtout n'hésitez pas à le partager et à en parler autour de vous !



Après Martin Luther King en 2013 ("J'ai fait un rêve"), Marguerite Duras en 2014 ("Rencontres Extrêmes"), Souffle court éditions lance un nouveau concours de nouvelles francophones en hommage à Nicéphore Niepce né il y a 250 ans et inventeur de la photographie.
 
Intitulé "RENAISSANCES", un recueil collectif sera publié dans la collection l'Atelier en novembre 2015 et rassemblera une vingtaine de nouvelles inspirées de photographies. Cinq femmes photographes (Mathilde, Estelle, Christine, L. et Mlle Billy), nous offrent des pistes de Renaissances. Nous les en remercions vivement.
 
Concours de Nouvelles 2015 : RENAISSANCES
 
Concours de Nouvelles 2015 : RENAISSANCES
 
Concours de Nouvelles 2015 : RENAISSANCES


"RENAISSANCES", offrira ses pages à des univers narratifs exprimant le désir ardent de repenser le monde, de faire renaître l'espoir, de cultiver l'amour et la fraternité.
 

Concours de Nouvelles 2015 : RENAISSANCES

Chaque nouvelle (12 à 15000 caractères) :
a) Évoquera une « renaissance » ;
b) Comprendra la phrase suivante : Notre monde vient d'en trouver un autre (Michel de Montaigne) ;
c) Évoquera ou s'inspirera de façon clairement identifiable (proche ou lointaine, appuyée ou fugitive) de l'une des 5 photographies au choix visibles sur le site de l'éditeur
d) Concours ouvert du 28 février au 31 juillet 2015
e) Annonce des 15-20 auteurs retenus : 1er octobre 2015
f) Parution à compte d'éditeur fin novembre 2015







Concours de Nouvelles 2015 : RENAISSANCES

Tags : partenariat - maison d'édition - souffle court - nouvelles - auteurs - recueil

Cinquante nuances de Grey de E. L. James 16/02/2015

Cinquante nuances de Grey de E. L. James
-
Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.
Lorsqu'Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d'entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l'oublier – jusqu'à ce qu'il débarque dans le magasin où elle travaille et l'invite à un rendez-vous en tête-à-tête.
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu'ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets.
-
 "Je me demande parfois ce qui ne va pas chez moi. J'ai peut-être passé trop de temps avec mes héros de roman si romantiques... J'ai placé mes attentes et mes idéaux bien trop haut. "
-
J'ai commencé ce livre par curiosité. En effet, avec la sortie du film et tout l'engouement que cela a provoqué j'ai voulu comprendre les raisons de ce succès.
Ainsi Ana doit remplacer Kate, sa meilleure amie, pour interviewer le célèbre, richissime et magnifique PD-G; Christian Grey. Bref, je vous passe la suite plus que prévisible. Quand je dis prévisible c'est vraiment prévisible. Ne vous attendez à aucune surprise. À la fois comment attendre quelque chose d'un peu étonnant de la part d'un récit qui ne contient aucune histoire, aucun fond, aucune trame, rien de construit, rien de cohérent. Un récit qui ne contient rien.
Qu'on se le dise honnêtement, ce livre peut vous faire rêver. Oui, on rêve toutes et tous d'être aimé par un Christian, c'est non négligeable, mais ça s'arrête là. La magie ne va pas plus loin.
Au delà du fait que le livre soit un véritable sketch, c'est également un assemblage de clichés niais au possible. Même moi qui suit fleur bleue j'ai parfois eu envie de rire devant certaines scènes (quoique le tome 1 n'est pas le pire ce de point de vue, mais bon passons). Donc si nous résumons, pour le moment nous n'avons aucun fond, on peut aussi oublier le côté surprenant, alors on se dit, ahh mais il y a encore les personnages! Et bien, ne placez pas vos espérances trop haut. Il y a tout d'abord Ana, jeune étudiante de 22 ans encore vierge qui accepte de se faire dépuceler par un homme sado-maso qui ne l'aime pas et qui veut faire d'elle sa soumise; quelqu'un peut m'expliquer ? J'ai du louper un épisode ce n'est pas possible. Au début de ma lecture, je me suis dit, la Ana elle doit pas être trop débile, étudiante en lettre qui vient d'obtenir son diplôme; oui c'est bon on a une héroïne réfléchie, posée et mature. Pensez-vous ! On ne peut pas faire plus cruche, elle se jette tout de même dans la gueule du loup et le pire, c'est qu'à la fin elle ose venir pleurer. Donc pour ce qui est de son côté mature on repassera, Ana a en quelque sorte une amie imaginaire qui s'amuse à faire des triples saltos ou encore à danser le tango dans sa tête. Je me suis demandée si elle n'était pas schizo. Quant à Christian... ah ce cher Christian, l'auteure fait tout son possible pour qu'on en tombe éperdument amoureuse, boarf... Pourquoi pas, malgré son côté sado-maso il aurait pu être intéressant mais il passe surtout pour un gros obsédé pervers maniaque du contrôle.
Je vous passe également la psychologie à deux balles que l'auteure a essayé de me faire ingurgiter (mais là aussi je m'égare, on en reparlera dans le 2 et le 3ème tome), c'est digne de Femina.
Mais personnellement, ce qui m'a le plus choqué c'est le niveau d'écriture. Là vraiment, je suis tombée de haut, je ne savais pas qu'on pouvait publier un livre aussi mal écrit, tu rends un truc comme ça au bac de français mais tu te prends une belle bulle et tu te retrouves sur perlesdubac.com. Durant tout le livre, Ana passe son temps à se mordre la lèvre, ce qui énerve Christian alors il penche la tête pour lancer un regard électrisant à Ana et dans la foulée il menace de la punir, elle le défit, bim fessée. (C'est pour vous dire le niveau de l'action que renferme ce bouquin). On a donc des répétitions au niveau de l'action (ce qui est déjà vraiment énorme je trouve, je ne savais pas qu'on pouvait arriver à faire cela) mais également au niveau des phrases et de leur structure. La métaphore d'Ana où elle représente Icare qui tourne trop autour du soleil (Christian) et qui risque de se brûler m'a vraiment fait rire. C'est maladroit et en plus l'auteure en abuse et nous la sert pendant au moins 200 pages. Laissez moi vomir. Quant au vocabulaire employé, c'est là aussi une blague. C'est vulgaire, déplacé et franchement tout sauf transcendant. Cette trilogie a détruit la littérature érotique et la littérature tout court.
Si je devais vous résumer ce tome, je pense qu'on pourrait sortir quelque chose dans ce goût là: Ana a rencontré Christian, il la baise (et oui les ami(e)s, il baise et ne fait pas l'amour), elle ne sait plus quoi faire alors elle pense (oui on a le droit à ses pensées très bien construites, bien dîtes pendant beaucoup de pages), elle hésite (oulà oui, c'est du je t'aime moi non plus) alors elle baise elle aussi (ah les scènes de sexe...), mais après elle hésite, elle ne sait plus quoi faire (oui attendez, hein c'est quand même M. Cinquante nuances), alors elle réfléchit, du coup Christian lui aussi il réfléchit, à sa vie, à sa société (la société! J'ai oublié de vous en parler! Christian est PD-G d'une multinationale d'environ 40 000 personnes il me semble, mais il a le temps de recevoir des étudiantes en interview, de baiser 50 fois par jour et de provoquer tout autant d'orgasmes à Mlle Steele, et tout un tas d'autres activités fascinantes telles que des promenades et des tours de planeur. Si il a pas une vie de rêve lui dis donc...).
Donc voilà à quoi peut se résumer ce livre à du cul et aux pensées d'Ana qui découvre la vie.
Je ne vais pas m'étaler davantage, j'en garde sous le pied pour mes chroniques sur les deux autres tomes.
Et je tiens à préciser que je n'ai voulu offenser personne à travers cette chronique, je comprends que vous ayez pu aimer ce livre, mais personnellement comme vous l'avez sans doute compris, ça ne passe pas. Je trouve que c'est une honte de publier un livre aussi pauvre que celui-ci. Et je ne comprends vraiment pas les raisons de son succès, c'est vraiment quelque chose qui me sidère.
Cependant, je vais continuer de faire ma curieuse et je vais aller voir le film parce que Jamie Dornan est magnifique et Dakota Johnson aussi. Mais pour ce qui est du livre, de l'histoire et tout ce qui suit, mes ami(e)s, ce n'est pas moi qui vais vous le conseiller.
 
Cinquante nuances de Grey de E. L. James

Tags : Critique - E. L. James

Extrasystoles de Carole-Anne Eschenazi 20/09/2015

-
Extrasystoles de Carole-Anne Eschenazi
« J'ai pris le rouleau à pâtisserie qui traînait pas loin, et j'ai frappé. A coups redoublés. Frappé comme un boeuf. Bam, bam, bam, bam, BAM. Et il s'est
effondré. Mort. Mes yeux en sont restés un instant aussi vitreux que les siens, toute surprise que j'étais par ce que j'avais fait. C'était pas prémédité,
ni rien. C'est juste venu, brutalement, comme une envie de vomir. L'atrocité de mon geste m'est alors apparue en pleine lumière, celle des néons de la
cuisine. Qu'est-ce que j'allais faire maintenant ? Qu'allais-je faire du corps ? J'ai eu un moment de flottement. J'ai été me servir un verre d'alcool de
prune. J'en ai bu plusieurs rasades. Après ça allait mieux, j'ai commencé à y voir plus clair. »
-
"En soi, Jeff n'est pas spécialement pour la clope, ou pour la biture, mais c'est vrai qu'il est un peu nostalgique de ces soirées où le monde pouvait être refait, arrondi, adouci, dans les volutes des gitanes et la chaude couleur du whisky. Cela avait un côté feu de camp originel, quelque chose d'un peu archaïque et de fondamentalement viril. Comme si l'absorption de ces substances, et même si elles n'étaient pas bonnes pour la santé, procédait d'une envie de partage, d'une solidarité masculine avérée, d'une fraternité inaliénable. Aujourd'hui, tout est à la fois plus cruel et plus aseptisé. On baigne dans le politiquement correct et dans le socialement insupportable."
-
Je tiens tout d'abord à remercier Guillaume et Clémence des Éditions Cent Mille Milliards pour m'avoir permis de découvrir ce recueil.
Ainsi, donc ce recueil comprends plusieurs nouvelles qui retracent les évènements, les sentiments ou encore les habitudes de la vie quotidienne. C'est écrit de manière assez fluide et simple mais également assez directe et dure. Parfois, les nouvelles peuvent refroidir voir carrément choquer tellement la chute nous paraissait inattendue. Certaines de ces nouvelles m'ont ému, d'autres m'ont fait peur, d'autres mon surprise, ce recueil une large palette de d'émotions.
Les nouvelles sont assez courtes mais très rythmées, on se laisse prendre au jeu et on est entrainé. Les nouvelles s'enchaînent et les rappels qui sont fait entres elles parfois sont vraiment très intéressants et donnent un charme supplémentaire à ce recueil.
On aime admirer, haïr ou encore pleurer les personnages, Carole Anne Eschenazi nous décrit toute une société aux valeurs et aux idées parfois différentes mais qui reste unie. Les nouvelles se répondent, les personnages s'opposent et la trame de ce recueil est en place. On ne peut que se laisser emporter.
En résumé, c'est un très beau recueil qui mérite d'être lu. L'auteure propose des nouvelles originales qui ne peuvent que plaire. N'hésitez pas, si vous croisez ce livre en librairie sautez sur l'occasion et lisez-le.
 
Extrasystoles de Carole-Anne Eschenazi

Tags : Critique - Cent Mille Milliards - Carole-Anne Eschenazi

Elle & lui de Marc Levy 16/02/2015

Elle & lui de Marc Levy
-
Un site de rencontres les a réunis.
Ils ne sont pas devenus amants, mais amis.
Et ils comptent bien en rester là...

Elle est actrice. Lui écrivain.
Elle s'appelle Mia. Lui Paul.
Elle est anglaise. Lui américain.
Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais.
Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment.
Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas.
Elle se sent seule. Lui aussi.
Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses.
Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.
-
"- Les romans se doivent de coller à une certaine réalité, au risque de paraître fleur bleue.
- Mais on leur dit merde, à ceux qui n'aiment pas les histoires heureuses, qu'ils aillent patauger dans leur sinistrose, ils nous font déjà assez suer comme ça, on ne va pas en plus leur laisser le mot de la fin."
-
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les maisons d'édition Robert Laffont et Versilio pour m'avoir permis de découvrir le tout dernier Marc Levy.
Dans l'ensemble j'apprécie assez bien le style de Marc Levy ainsi que ces livres.
Dans Elle & lui nous rentrons tout de suite dans l'action, Marc Levy nous plonge directement dans le monde de ces deux protagonistes.
Donc nous découvrons Mia et Paul, leur vie, leurs angoisses, leurs sentiments,...
Autant vous le dire tout de suite, ce livre m'a laissé de marbre, je n'ai rien ressenti, ni ri, ni pleuré, je n'ai pas souris, soupiré, bref je ne me suis pas imprégnée du dernier récit de Marc Levy.
Comment me justifier ?
Tout d'abord, je ne trouve pas de réel intérêt à cette histoire, en effet je n'ai pas compris où l'auteur souhaitait nous emmener ni ce qu'il souhaitait nous prouver. Je n'ai pas non plus trouvé qu'il était parvenu à donner une quelconque profondeur à ses personnages et à leur univers. Pour moi, les descriptions étaient trop rapides, pas assez développées mais je dois le reconnaître qu'avec le restaurant de Daisy je suis tout de même parvenu à voyager en Provence, mais cela s'arrête là.
Honnêtement, je suis vraiment ressortie mitigée de cette lecture. J'ai vu de nombreuses chroniques plus que positives mais personnellement je suis assez sceptique. Je ne pense pas que cette lecture restera ancrée dans ma mémoire ni que je conseillerai ce livre à quelqu'un.
Il n'y a pas particulièrement d'action, même si Elle & lui réserve quelques surprises je suis restée sur ma faim.
Alors oui certes, l'écriture est fluide, simple, abordable, c'est un livre à nous offrir dix citations à la page mais l'auteur est, pour moi, resté trop dans le vague, j'aurai aimé plus de détails, plus de sentiments, plus d'aventures, plus de secrets, plus...
Bref, je ne vais pas m'étaler non plus, comme vous l'avez sans doute compris, je suis ressortie déçue de cette lecture, j'en attendais davantage. Je ne peux pas non plus dire que ce livre est une catastrophe, non il n'est simplement pas à mon goût et je n'ai sans doute pas assez réussi à cerner les personnages et leurs univers. Cela est peut être du au fait que je n'avais pas lu les précédentes aventures de Paul et ses amis...
 
Elle & lui de Marc Levy

Elle & lui de Marc Levy

Tags : Critique - Marc Levy

Divergente tome 1 de Veronica Roth 02/02/2015

Divergente tome 1 de Veronica Roth
-
Cinq destins, un seul choix.

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions.
À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant.
Elle est divergente.
Ce secret peut la sauver...
Ou la tuer.
-
"Les gens avides de pouvoir et qui finissent par l'obtenir vivent dans la terreur de le perdre. Et c'est pour cette raison qu'il ne faut en donner qu'à ceux qui ne le désirent pas."
-
Je me suis lancée dans cette lecture par hasard, je l'avais réservée à la bibliothèque il y a quelques mois de cela mais je l'avais depuis complétement oubliée. Lorsque j'ai eu le livre entre les mains je me suis dit pourquoi pas ? Pourquoi pas découvrir qu'est ce qui fait que cette saga a eu un tel succès ? Alors je me suis lancée.
Ainsi, nous plongeons dans le monde de Tris avec les cinq factions: les Altruistes, les Érudits, les Audacieux, les Fraternels et les Sincères. Ce premier tome permet de poser les bases de cet univers on découvre donc les habitudes, les valeurs et la vision des habitants des factions.
Veronica Roth nous offre un monde assez original avec une bonne idée de base. Cependant, je ne suis pas arrivée à qualifier ce premier tome de dystopie, oui nous savons que nous sommes dans un monde post-apocalyptique mais en quoi ce système de faction est malsain ? Le premier tome ne montre pas, selon moi, la terreur, l'inégalité ou encore l'injustice qui caractérisent les dystopies.
A cela s'ajoute, un schéma narratif pas très original et qui ne m'a pas surpris.
Quand aux personnages là aussi je n'ai pas été très surprise, on a évidemment la fille un peu banale, pas très belle, avec de petits seins et le mec courageux, mystérieux et rempli de charme donc bon oui c'est vrai, personnellement, ça me fait rêver mais au bout d'un moment je sature. J'ai besoin de nouveauté, d'originalité,... Donc pour moi, Veronica Roth n'a pas marqué de points sur cet aspect de l'histoire.
Cependant, grâce à son style d'écriture assez simple mais très fluide, l'auteure a permis de donner un aspect profond aux personnages. Pour Quatre, l'auteure a réussi son coup; on l'aime. Pour Tris, j'ai beaucoup moins accroché, je l'ai trouvé trop froide, trop distante et je n'ai pas toujours compris ses réactions. Pour les personnages secondaires, je les ai adorés, l'auteure a essayé de tous les travailler et exploiter. Pour ce qui est des relations entre les personnages je les ai parfois trouvées trop abruptes, d'un coup "oh mais pourquoi est-ce qu'il s'intéresse à moins ?" et deux secondes après "et si je flirtais avec lui ?". Parfois, je me suis demandée si je n'avais pas loupé des pages.
Malgré les plusieurs points négatifs que j'ai cités, j'ai été happée par l'histoire et la fin m'a donnée envie de découvrir la suite, j'ai été tenue en haleine par les aventures et les sentiments des personnages.
C'est donc un premier tome qui ne m'a pas conquise à 100% mais qui est très prometteur, je ne peux que vous recommander ce livre.
 
Divergente tome 1 de Veronica Roth

Tags : Critique - Veronica Roth.

Walking disaster de Jamie McGuire 19/01/2015

Walking disaster de Jamie McGuire
-
Travis Maddox a appris deux choses de sa mère avant que celle-ci ne meure : Aimer ardemment. Se battre encore plus fort.
La vie de Travis est remplie de coups d'un soir, de combats hasardeux et de violence. Mais alors qu'il se croyait invincible, Abby Abernathy réussira à le mettre à genoux.
Une histoire a toujours deux faces. Dans Beautiful Disaster, Abby a eu sa voix. Désormais, il est temps de la découvrir à travers les yeux de Travis.
-
"Je pris son visage entre mes mains et la regardai dans les yeux.
— Est-ce que tu as couché avec lui ?
Les yeux d'Abby brillèrent, et elle fit non de la tête. Sans plus réfléchir, je plaquai mes lèvres sur les siennes, glissai ma langue dans sa bouche. Elle ne me repoussa pas, au contraire. Sa langue vint à la rencontre de la mienne, et Abby agrippa mon tee-shirt pour m'attirer plus près d'elle. Un grognement de plaisir involontaire s'échappa de ma gorge, je la serrai dans mes bras."
-
J'avais plutôt bien aimé "Beautiful disaster" et l'histoire m'avait fait rêver. C'est donc impatiente que j'attendais la sortie de "Walking disaster".
Tout d'abord, j'ai vraiment adoré le prologue, même si il est un peu tiré par les cheveux, il a son charme et il nous plonge directement dans l'histoire de Travis. En effet, ce tome nous permet de mieux cerner Travis, on comprend mieux ses choix et ses actes. En voyant Travis à travers les yeux d'Abby je ne comprenait pas toujours ses décisions et ses paroles, là j'ai pu découvrir ce qui le poussait à faire de tels choix. Et du coup, j'ai trouvé Abby quelque peu ridicule, instable et illogique. A cela s'ajoute de la vulgarité juste pour mettre de la vulgarité et montrer le côté bad boy de Travis alors que les deux livres se tuent à nous montrer que Travis est un type bien élevé, au grand c½ur et prêt à tout pour sa copine.
Cependant, j'ai découvert la relation que Travis entretient avec sa famille; son père et ses frères. Et ça j'ai vraiment adoré. Ils sont toujours là pour s'aider et cette relation m'a permis de voir une nouvelle facette de Travis. De plus, la bande de potes qu'ils sont avec Travis, Abby, America et Shepley est vraiment sympa aussi et on s'aperçoit que ces deux derniers dont tout pour aider Abby et Travis. Cela m'a permis d'apprécier encore plus America alors que Shepley m'a légèrement déçue.
Pour ce qui est du style d'écriture, il est fidèle au premier tome, mais j'ai été moins emballée, pour moi ce second tome est là pour le business. De plus, si vous n'avez pas lu le tome 1 il vous sera quelque peu difficile de comprendre ce tome là, certains moments sont parfois passés sous silence alors que pour moi pour ils auraient mérité d'être revu par Travis. Du coup, j'ai trouvé certains passages assez longs mais c'est surement parce que je venais de relire le premier tome.
Pour en finir sur le personnage de Travis, toujours fidèle à lui même, il tombe parfois un peu trop dans le mélo mais bon, c'est une partie du caractère de Travis, même si pour moi elle est un peu trop exagérée.
Alors pour être honnête j'ai été assez déçue par l'ensemble de cette lecture. On rêve toujours de la relation de Abby et Travis, mais certains aspects de ce livre m'ont légèrement dérangé.
Ainsi, cela reste dans l'ensemble une lecture agréable mais qui n'a pas été à la hauteur de ce que j'attendais.
 
Walking disaster de Jamie McGuire

Tags : Critique - JAMIE McGUIRE