Sentiment 26 de Gemma Maley

Sentiment 26 de Gemma Maley
-
2065. Après une guerre qui a plongé le monde dans le chaos, le Guide Suprême a pris le commandement de la dernière Cité. Ce refuge, ceinturé d'une muraille fortifiée, est organisé en différentes castes : de A à D, des citoyens Admirables aux citoyens Déviants. Pour préserver l'harmonie, tous ont subi une lobotomie. C'est la garantie qu'ils n'agiront jamais contre le Système et respecteront les Sentiments, le livre qui régit leur moralité. Et surtout qu'ils ne s'aventureront pas hors de l'enceinte, chez les Damnés – ces odieuses créatures qui hantent la nuit de leurs cris inhumains... Evie, 16 ans, une B, travaille pour le gouvernement et étiquette d'une lettre, jour après jour, l'ensemble des habitants. Promise à Lucas, être froid et distant, parfait A et futur haut dirigeant, elle est en fait amoureuse de son frère Raffy, infréquentable D. Et quand le Système lui ordonne de bannir Raffy sur les terres des Damnés, elle refuse de s'exécuter. Elle trouve un soutien inattendu en la personne de Lucas. Auront-ils la force de s'opposer, ensemble, à la Cité ?
-
" Naturellement, personne ne portait d'étiquette à l'époque. On estimait que tout le monde était pareil. Et si ce n'était pas le cas, on ne disait rien, afin de ne blesser personne. Mais il n'y avait rien de mal à prévenir quelqu'un de sa vulnérabilité."
-
Ce n'est pas un livre qui me tentait particulièrement mais lorsque je l'ai vu sur la vente privée des Editions Michel Lafon je n'ai pas pu résister.
Ainsi, nous suivons Evie, Raffy et Lucas dans ce monde. Bon je ne vous refais pas un speech, quasiment tout le monde sur la blogo a déjà lu une dystopie, que ce soit Hunger Games, Delirium ou encore La sélection. Ici, comme c'est également le cas dans Delirium, les sentiments ont été bannis. En effet, il n'y a pas particulièrement de marque d'affection, tout le monde est froid et distant, tout est contrôlé
L'histoire est vraiment très longue à démarrer, le résumé raconte en gros les trois quarts du roman, qui est assez court je trouve pour une dystopie. Le début ne m'a pas plus emballée que cela, on découvre la Cité, Evie qui est promise à Lucas mais qui aime son frère Raffy. Le résumé nous spoile vraiment une grosse partie du roman et j'ai trouvé que c'était vraiment dommage.
En temps normal, les dystopies sont racontées avec "je", on vit en général à travers les héroïnes et ça permet de s'imprégner davantage de l'univers et des personnages mis en place par l'auteur. L'auteure use de tous les ingrédients qui caractérisent le genre dystopique. On n'échappe pas au triangle amoureux, qui est pour moi, bien trop superficiel et trop peu approfondi. Un coup Evie aime un tel et hop sur la page d'après elle n'est plus sure et elle en aime un autre. C'est vraiment tiré par les cheveux et trop peu crédible, et surtout vraiment trop peu exploité.  Il est vraiment difficile de suivre les réactions d'Evie et Raffy qui ont tout sauf des réactions rationnelles (vous me direz c'est le propre de l'Homme, mais faut pas non plus exagérer). 
La seule dystopie que j'ai aimée au point de la relire 10 fois c'est celle de Lauren Oliver avec Delirium, après je trouve qu'elles se ressemblent toutes (ne me tapez pas). Et Sentiment 26 n'échappe pas à la règle, j'ai trouvé de trop grandes similitudes avec Delirium. Tout d'abord pas de sentiment, être froid, distant et contrôlé. Puis par la suite du roman, j'ai aussi eu l'impression de ne pas lire quelque chose de très original. J'ai juste eu l'impression que l'auteure avait surfé sur la vague de la dystopie comme certains l'ont fait avec les vampires.
L'univers de la Résistance que j'avais adorée dans Delirium ne m'a pas plus emballée que cela non plus, on n'y découvre pas grand chose. L'organisation, l'origine du mouvement résistant n'est pas mises en avant et je trouve que cela aurait permis de donner plus de profondeur au livre. La description est assez vague et encore une fois trop superficielle. Et par la suite tout est beaucoup trop rapide et j'ai eu l'impression que les évènements des 70/50 dernières pages tombaient comme un cheveu sur la soupe. Tout est trop rapide, mais au moins on peut reconnaître une chose à ce roman, c'est que la fin ne manque pas de rythme, on ne s'ennuie pas et on va de découvertes en découvertes. Mais encore une fois, c'est trop peu approfondi.
Pour conclure, c'est donc une dystopie plus que décevante pour moi. Pas très originale et trop superficielle à mon goût, elle aurait mérité quelques pages de plus afin d'être plus précise et plus envoûtante.
 
Sentiment 26 de Gemma Maley


 

Tags : Critique - Gemma Maley

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.15.20) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Because-H

    28/10/2014

    Ton avis me refroidit complètement, alors que j'ai adoré ses autres livres :s

  • Bibliotheque-Quilittout

    21/09/2014

    il est dans ma pal depuis un moment, dommage ton avis me refroidit un peu :s

  • x-la-patineuse-x

    27/04/2014

    Outch ! Je testerai plutôt l'auteur avec la Déclaration pour le coup parce qu'avec ta chronique... ça me donne pas envie d'essayer ce livre pour le moment !

  • UnLivreUneVie

    03/03/2014

    Moi j'ai plutôt bien aimé mais j'ai seulement eu du mal avec Raffy qui m'a énormément agacé ! Sinon, en ce qui concerne la dystopie, c'est vrai qu'elle a des ressemblances avec Delirium mais seulement à cause de l'absence de sentiments. :)

  • Lecume-des-mots

    02/03/2014

    Je n'ai jamais lu de dystopie mais du coup je en pense pas que je commencerai avec ce livre, pourtant le résumé avait l'air intéressant.

  • lectures-d-une-vie

    28/02/2014

    Je l'ai bien aimé que La déclaration mais dans l'ensemble je l'ai apprécié tout de même. Je ne vais pas tarder à publier ma chronique ^^

  • FloydBooks

    26/02/2014

    Ce livre m'a tjs plus ou moins tenté, cependant les avis négatifs me donnent moins envie de le lire. ^^

  • Mille-et-deux-livres

    24/02/2014

    Je l'avais louée et rapportée sans le lire car il ne m'inspirait plus ^^ Je suis rassurée maintenant que je lis ton avis ^^

  • x-livres-passion-x

    24/02/2014

    J'avais bien aimé mais vraiment sans plus ! Je n'ai pas envie de lire la suite...

  • Passi0n-lectur3

    24/02/2014

    pas plus tentée que cela

Report abuse