1 tagged article Carole-Anne Eschenazi

Extrasystoles de Carole-Anne Eschenazi 20/09/2015

-
Extrasystoles de Carole-Anne Eschenazi
« J'ai pris le rouleau à pâtisserie qui traînait pas loin, et j'ai frappé. A coups redoublés. Frappé comme un boeuf. Bam, bam, bam, bam, BAM. Et il s'est
effondré. Mort. Mes yeux en sont restés un instant aussi vitreux que les siens, toute surprise que j'étais par ce que j'avais fait. C'était pas prémédité,
ni rien. C'est juste venu, brutalement, comme une envie de vomir. L'atrocité de mon geste m'est alors apparue en pleine lumière, celle des néons de la
cuisine. Qu'est-ce que j'allais faire maintenant ? Qu'allais-je faire du corps ? J'ai eu un moment de flottement. J'ai été me servir un verre d'alcool de
prune. J'en ai bu plusieurs rasades. Après ça allait mieux, j'ai commencé à y voir plus clair. »
-
"En soi, Jeff n'est pas spécialement pour la clope, ou pour la biture, mais c'est vrai qu'il est un peu nostalgique de ces soirées où le monde pouvait être refait, arrondi, adouci, dans les volutes des gitanes et la chaude couleur du whisky. Cela avait un côté feu de camp originel, quelque chose d'un peu archaïque et de fondamentalement viril. Comme si l'absorption de ces substances, et même si elles n'étaient pas bonnes pour la santé, procédait d'une envie de partage, d'une solidarité masculine avérée, d'une fraternité inaliénable. Aujourd'hui, tout est à la fois plus cruel et plus aseptisé. On baigne dans le politiquement correct et dans le socialement insupportable."
-
Je tiens tout d'abord à remercier Guillaume et Clémence des Éditions Cent Mille Milliards pour m'avoir permis de découvrir ce recueil.
Ainsi, donc ce recueil comprends plusieurs nouvelles qui retracent les évènements, les sentiments ou encore les habitudes de la vie quotidienne. C'est écrit de manière assez fluide et simple mais également assez directe et dure. Parfois, les nouvelles peuvent refroidir voir carrément choquer tellement la chute nous paraissait inattendue. Certaines de ces nouvelles m'ont ému, d'autres m'ont fait peur, d'autres mon surprise, ce recueil une large palette de d'émotions.
Les nouvelles sont assez courtes mais très rythmées, on se laisse prendre au jeu et on est entrainé. Les nouvelles s'enchaînent et les rappels qui sont fait entres elles parfois sont vraiment très intéressants et donnent un charme supplémentaire à ce recueil.
On aime admirer, haïr ou encore pleurer les personnages, Carole Anne Eschenazi nous décrit toute une société aux valeurs et aux idées parfois différentes mais qui reste unie. Les nouvelles se répondent, les personnages s'opposent et la trame de ce recueil est en place. On ne peut que se laisser emporter.
En résumé, c'est un très beau recueil qui mérite d'être lu. L'auteure propose des nouvelles originales qui ne peuvent que plaire. N'hésitez pas, si vous croisez ce livre en librairie sautez sur l'occasion et lisez-le.
 
Extrasystoles de Carole-Anne Eschenazi

Tags : Critique - Cent Mille Milliards - Carole-Anne Eschenazi